Tahrir Square : histoire et analyse d’un espace reconquis par le public

Tahrir Square, early 1960s; in the background is the Nile Hotel, formerly the Nile Hilton, built under Nasser and designed by the U.S. firm Ellerbe Becket. vintage postcard courtesy of Mohamed Elshahed

Tahrir Square, undated photo; the fence appeared during the Mubarek years, part of the government's policy of discouraging public assembly. postcard courtesy of Mohamed Elshahed

Tahrir Square, Feb. 6, 2011. (C) Mohammed Elshahed

En complément du billet signalé avant-hier de Y. Elsheshtawy sur la place Tahrir au Caire, point crucial de la contestation politique en Egypte, et de mon analyse esquissée sur Métropolitiques sur les lieux urbains des révolutions arabes, il faut absolument lire la très intéressante  analyse que fait Mohammad Elshahed, un doctorant cairote à la New York University, de son organisation physique. Les trois photos qui retracent l’évolution de la place, en vue panoramique, sont très explicites. Elles montrent la présence initiale d’un jardin, puis sa clôture depuis les années 1970 dont la principale justification -en tout cas le principal effet- étant précisément d’empêcher les rassemblements, et enfin la place reconquise par la foule politisée que nous avons connue ces dernières semaines.


2 réflexions au sujet de « Tahrir Square : histoire et analyse d’un espace reconquis par le public »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *