Les études urbaines au Maghreb et en Afrique arabe

Le portail québecois VRM (Ville Région Monde) qui édite, entre autres, la revue Environement Urbain/Urban Environement (UEU), présente un état des lieux de la littérature, de la recherche et de la formation dans le domaine des études urbaines au Maghreb et dans l’Afrique Arabe. Il s’insère dans une série de zooms sur d’autres régions du monde, comme l’Afrique anglophone dont on peut supposer qu’elle a vocation à s’élargir.

Le document est structuré en une introduction qui propose un survol de l’état du fait urbain urbanisation dans la région considéré, et une brève présentation des tendances et de l’évolution de la littérature scientifique disponible. Il est un peu dommage à ce sujet que la rédactrice ne mentionne pas l’énorme acquis d’URBAMA, même si EMAM est citée en fin de document. Pierre Signoles, ancien directeur d’URBAMA, apparaît comme l’arbre qui cache la forêt des travaux (même s’il a beaucoup porté) – de surcroît en se voyant attribué par erreur une publication sur le micro-crédit en Tunisie. Pourtant, grâce au Crévilles, on dispose depuis peu d’une numérisation d’une bonne partie de ce patrimoine scientifique (en cours d’accroissement : thèses, cahiers d’Urbama).

Plus intéressante est la description des ressources universitaires des différents pays concernés, à travers sites web, revues, identification de formations et de centres de recherche. On y reviendra. Une sélection bibliographique (assez arbitraire) est présentée.

On regrette qu’un certain nombre de ressources électroniques disponibles, comme les archives de la Revue du monde musulman et de la Méditerranée ou celles de l’Annuaire de l’Afrique du Nord soient omises.

En tout cas, une initiative intéressante qui a sans doute vocation à être actualisée, l’auteure demandant qu’on lui communique toute remarque. Ce billet et ses critiques/suggestions sont donc faits à titre confraternel.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.