Carrot City in Paris!

Le département des parcs et de l’environnement de la Ville de Paris organise jusqu’en novembre une exposition digne d’intérêt (ici): “Carrot City. Expériences internationales d’agriculture urbaine” dont les commissaires sont Joe Nasr, June Komisar et Mark Gorgolewki. Elle se déploie en extérieur dans le parc de Bercy, où de magnifiques carottes de taille géante marquent le parcours… qui se compose de planches grands formats, bilingues, aux couleurs vives (photos, illustrations graphiques) mais pas vraiment de démonstrations in situ, sauf le potager du parc. Mais les panneaux des sites français indiquent les adresses où visiter les initiatives décrites à Paris et ailleurs.

June Komisar et Joe Nasr devant les panneaux de l'exposition au parc de Bercy

Le but de l’exposition est de réfléchir aux enjeux locaux de l’alimentation dans les villes et de présenter les possibilités de développement de l’agriculture urbaine et ses articulations avec la ville et l’architecture. L’exposition se structure en cinq volets : la ville, l’échelle du bâtiment, les savoirs et les communautés, les toits et les composants (les éléments génériques que l’on peut utiliser pour développer l’agriculture urbaine à toutes les échelles). Allant au-delà d’une approche technique passant par des recommandations et des bons modèles, l’exposition vise aussi à susciter le débat . Elle donne largement à voir des initiatives de base, certaines à l’état de projet plutôt que de théoriser et de définir les normes de l’action.
L’origine de cette démarche est l’exposition éponyme présentée à Toronto en 2009. Joe Nasr s’intéresse depuis longtemps à cette thématique à travers la fondation RUAF (Resources on Urban Agriculture and Food Security) qu’il a créée, et il a copublié dès 1996 un ouvrage sur ce sujet, via le PNUD1, depuis réédité. Il a également animé une recherche sur cette question dans les villes de la Méditerranée, publiée par l’IFPO, à laquelle j’avais participé2. Le succès de l’exposition de Toronto montre l’intérêt que suscitent ce thème et ces réflexions. En effet, elle a déjà été présentée dans sept pays et 14 villes en Amérique du Nord, Europe et même l’Afrique (Casablanca au Maroc). Elle sera prochainement montrée à Strasbourg (à partir d’octobre 2012) et à Lyon (décembre). Elle s’enrichit à chaque étape de panneaux basés sur des initiatives ou des projets locaux, synthétisés par leurs animateurs comme le collectif aaa (atelier d’architecture autogérée) à Paris ou imaginés par des étudiants, puisqu’une des dimensions de l’exposition est une articulation étroite avec des institutions universitaires.

Les matériaux réunis sont mis à disposition du public sous la forme d’un livre, ainsi que d’un site web trilingue et évolutif où l’on peut retrouver les planches de l’exposition, y compris les dernières concernant les exemples français. Une page Facebook a également pour but de jouer le rôle de forum.

Notes _____________________
  1. Cheema G. S., Smit J., Ratta A., Nasr J., 1996, Urban agriculture : food, jobs and sustainable cities, New York, N.Y., United Nations Development Programme, 302 p. []
  2. Padilla M., Nasr J. (éd.), 2004, Interfaces : agricultures et villes à  l’Est et au Sud de la Méditerranée, Paris, Delta/IFPO, 429 p. []

1 réflexion sur « Carrot City in Paris! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.