Beyrouth et ses urbanistes. Une ville en plans (1946-1975)

Je ne l’ai pas encore eu entre les mains mais l’IFPO a récemment publié l’information. J’ai donc le plaisir d’annoncer la publication de mon livre

Beyrouth et ses urbanistes. Une ville en plans (1946-1975)

Beyrouth, Presses de l’Ifpo, 2011

CP 29

ISBN : 978-2-35159-162-8

Prix : 30 €
En voici le résumé :

Cet ouvrage présente l’histoire de l’urbanisme de Beyrouth entre la période de l’indépendance et le début de la guerre civile libanaise. Il met l’accent sur l’ambitieuse présidence réformiste de Fouad Chéhab, moment fondateur de la construction de l’État au Liban, souvent invoquée, admirée, regrettée, parfois aussi décriée pour ses échecs et ses ambitions déçues, notamment dans le domaine social et urbanistique. Cette période mérite d’être analysée pour elle-même plutôt que comme un âge d’or, une parenthèse ou la cause des malheurs qui l’ont suivi.

L’urbanisme fut une des utopies de l’époque. Ce livre s’efforce de restituer l’originalité de cette période dans un cadre plus large, celui de l’urbanisme dans les pays arabes accédant à l’indépendance. Il insiste sur la dimension politique des projets urbains et sur leur contribution à la construction d’un État moderne, garant du développement. Ces plans firent face à l’opposition de forces sociales multiples, allant des habitants mal logés aux spéculateurs fonciers. Il en résulta de nombreux renoncements : Beyrouth est largement restée, à cette époque, une ville en plans.

Une place privilégiée est accordée aux professionnels de l’urbanisme, architectes et ingénieurs, qui se reconnurent et s’investirent dans ce projet mais l’infléchirent aussi par leurs conceptions modernistes et élitistes. Face aux experts français, comme le Père Lebret ou Michel Écochard, les professionnels libanais s’imposèrent dans les administrations et les conseils et prirent en charge la conception des plans et leur réalisation. Ils construisirent un imaginaire aménageur qui perdura par delà le temps de la guerre pour hanter les projets et contre-projets de la reconstruction.

Deux précisions : le matériau provient de ma thèse soutenue en 2002 mais ce livre n’en reprend que les éléments de la première période et non l’histoire de l’urbanisme beyrouthin pendant la guerre et la reconstruction. Le tout avec des reprises, quelques compléments et une réorganisation des chapitres. Peut être qu’un jour j’aurais le courage de reprendre et de mettre à jour la partie plus récente. Mais j’ai un autre projet (au moins un!) entretemps.
Ensuite, une version électronique est à venir d’ici quelques mois sur le site des Collections électronique de l’IFPO. Je ne manquerai bien sûr pas de la relayer.

J’en profite pour remercier l’IFPO et spécialement son service d’édition ainsi que le laboratoire Environnement Ville Société pour son soutien à la publication.

Chers collègues et amis, ne manquez pas de soutenir l’IFPO en faisant acheter cet ouvrage par votre bibliothèque d’université ou municipale (contact : Lina Nacouzi : diffusion@ifporient.org). Les librairies en France peuvent le commander par le même canal. L’ouvrage est également disponible sur Amazon et bientôt sur d’autres sites de vente en ligne. Je mettrai à jour le lien.

Les revues qui souhaitent en faire un compte rendu peuvent également s’adresser à l’IFPO. Je serai très heureux que ces recensions soient l’occasion d’engager un débat, sur ce blog ou ailleurs, en utilisant internet comme instrument de diffusion de ces discussion.


1 réflexion sur « Beyrouth et ses urbanistes. Une ville en plans (1946-1975) »

  1. Ping : Tweets that mention Beyrouth et ses urbanistes. Une ville en plans (1946-1975) | Rumor -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.