Archives par étiquette : monde arabe

Transition politique et action publique locale : un colloque, un livre, une thèse

Des associations de jeunes fêtent le cinquième anniversaire du 14 janvier 2011, à Mahdia devant le musée de la ville. L'ambiance était très bon enfant. CC by Eric Verdeil.

Des associations de jeunes fêtent le cinquième anniversaire du 14 janvier 2011, à Mahdia devant le musée de la ville. L’ambiance était très bon enfant. CC by Eric Verdeil.

Alors qu’une partie du monde arabe est à feu et à sang, qu’en Tunisie la révolte de la jeunesse sans emploi à Kasserine s’étend vers d’autres villes et fait peser la menace d’une nouvelle révolution, d’autres évolutions, au rythme plus lent, se produisent. Si les élections tunisiennes ont légitimement retenu l’attention, le chantier de la redéfinition de la gouvernance locale avance également, mais selon des temporalités complexes et sans produire encore des résultats visibles. Dans ce billet, je présente plusieurs événements et travaux scientifiques récents qui proposent des éclairages diversifiés mais convergents sur ces thématiques. Continuer la lecture

[Pour mémoire] Comptes rendus sur Concevoir et gérer les villes : milieux d’urbanistes du sud de la Méditerranée et travaux liés

couvSur le même modèle que les autres pages (1 & 2) de ce carnet qui gardent la trace des comptes rendus de mes ouvrages, voici quelques liens consacrés à notre livre Concevoir et gérer les villes: milieux d’urbanistes du sud de la Méditerranée, Paris, Anthropos-Economica, 2006, coord. par Taoufik Souami et moi-même. La présentation du livre et sa table des matières sont sur le site de l’IFPO.

Sa réception publique a été relativement limitée : j’ai identifié deux comptes-rendus, en plus d’un débat public, organisé par l’Association des professionnels pour le développement (ADP), et dont un compte-rendu a été conservé. Continuer la lecture

L’eau et les réformes des services urbains dans le monde arabe : au-delà de la question de la privatisation

Station d'épuration en attente de raccordement au réseau à Nabatiyyeh, 2009 (EV)

Peu de billets ces temps-ci, car peu de temps et beaucoup d’urgences. Voilà toutefois le résumé d’un chapitre à paraître dans les actes du colloque L’eau et la ville, du Maghreb au Moyen-Orient, organisé par le SEDET et l’Université de Tlemcen, à Paris en octobre 2010. J’en avais parlé au retour de colloque et j’ai intégré diverses réflexions sur la tarification de l’eau potable dans un ensemble qui reprend aussi beaucoup d’éléments de mon article de synthèse en introduction du numéro de Géocarrefour sur les réformes des services urbains, mais recentré sur l’eau bien entendu.

Résumé

Cette communication défend l’idée que la question de la privatisation, sur laquelle se sont focalisées les recherches de ces dernières années sur les réformes de l’eau, ne constitue d’un élément des dites réformes, et un élément de surcroit plus modeste dans son ampleur qu’on ne le dit souvent. L’analyse des données de la Banque mondiale sur les partenariats public-privé le démontre clairement du point de vue de l’évolution du nombre de projets et de leur type. Dans un deuxième temps, en se basant sur l’analyse d’exemples relevés dans la littérature, l’article insiste sur les réformes internes au secteur public (corporatisation, tarif) et s’interroge finalement sur les accords passés entre secteur officiel et secteur informel de l’approvisionnement en eau.

Texte disponible sur HAL-SHS

Parution : L’eau dans le monde arabe, de Georges Mutin

Georges Mutin publie chez Ellipses une nouvelle édition mise à jour de son manuel L’eau dans le monde arabe. Menaces, enjeux, conflits.

Dans cette synthèse pratique, destinée aux étudiants de premier cycle, où les données ont été actualisées avec les chiffres 2010, domine une perspective centrée sur l’analyse de l’offre, confrontée aux usages et aux conflits d’usage. Cette vision est ensuite déclinée à l’échelle des grands bassins-versants, qui font l’objet de trois analyses géopolitiques régionales (Nil, Tigre-Euphrate, Jourdain). La dernière partie traite, de manière plus transversale, la question de l’urbanisation.

L’ensemble est, comme toujours, d’une grande clarté. On pourrait regretter que l’auteur ne rentre pas plus en détail dans les enjeux de gestion, de commercialisation et de tarification de l’eau potable, qui constituent aujourd’hui des enjeux majeurs autour desquels se recomposent les territoires urbains et régionaux, comme cela avait été bien montré lors du colloque du SEDET en octobre dernier (ici et ) et par certains auteurs du numéro de Géocarrefour sur les services urbains en réforme dans le monde arabe.

Rappelons que Georges Mutin est par ailleurs l’auteur, chez le même éditeur, de deux autres manuels commodes sur le monde arabe :

Géopolitique du Monde arabe et Le Moyen-Orient – Peuples et territoires (voir mon commentaire dans Géocarrefour).

Il est probable que vu l’actualité récente, de nouvelles éditions paraissent bientôt!

Services urbains en réforme dans le monde arabe – Géocarrefour

J’ai le plaisir d’annoncer la sortie du dossier « Services urbains en réforme dans le monde arabe » dans le vol.85-2 de Géocarrefour que j’ai coordonné.

Ce dossier traite des réformes des services publics en réseau, enjeu essentiel dans la lutte contre la pauvreté. Les pays arabes, moins fréquemment abordés par la littérature sur le sujet, présentent plusieurs spécificités. Ils sont été comparativement moins touchés que d’autres régions par la vague des PPP, qui y ont connu divers déboires. Le caractère relativement centralisé des Etats et la nature des contrats sociaux tissés avec les populations permettent de l’expliquer en partie. Pour autant, diverses réformes n’en ont pas moins marqué les services de distribution de l’eau potable, l’assainissement, la distribution électrique ou encore les déchets, secteurs abordés dans ce dossier à travers cinq études de cas au Maroc, en Egypte, en Palestine et au Liban. En complément des PPP, les réformes territoriales sont aussi un vecteur de transformation de la gestion des services urbains. Mais les exemples de décentralisation s’accompagnent de déconcentration et de reconcentration, autrement dit confortent souvent les services de l’Etat. Les arrangements avec les opérateurs informels ou petits opérateurs marchands, vus parfois comme une solution possible, ne débouchent pas, dans le monde arabe, sur une institutionnalisation. L’ensemble de ces transformations, souvent sur un mode expérimental, aboutit à une imbrication de situations territoriales souvent très différenciés, résultat inattendu de ces réformes.

Le dossier comporte cinq articles et je propose dans une grosse introduction une analyse replaçant les réformes des pays arabes dans un cadre comparatif. Le dossier s’accompagne d’une série de recensions en lien avec le thème. Tous les commentaires pour une discussion sur ce sujet sont les bienvenus.

Comptes-rendus

Le numéro comporte aussi une partie  avec un article de Romain Garcier sur les usages de la pénurie d’eau, qui intéressera plus d’un lecteur de ce blog, et divers comptes rendus. Plusieurs autres CR urbains encore inédits sont à lire aussi sur le site de la revue.

Comptes-rendus

Les articles sont consultables en intégralité uniquement via Cairn (les comptes-rendus étant accessibles sur http://geocarrefour.revues.org). Certains textes sont d’ores et déjà ou seront consultables sur Hal-Shs.  On peut acheter le numéro (15€/10€ pour les étudiants) en s’adressant à la revue ou en librairie, notamment chez Terre des livres. Publicité téléchargeable.