Archives par étiquette : Martigues

Michel Ecochard à Martigues au miroir de Damas et Beyrouth

© Sylvie Denante, drac paca crmh, 2006 L’école Di Lorto à Martigues, un projet d’Ecochard au sein de la ZUP dont il a établi le plan

En 2013 j’avais participé à une conférence organisée dans le cadre des Mardis du Patrimoine de la ville de Martigues autour de la figure de l’architecte et urbaniste Michel Ecochard. J’ai écrit, en vue d’actes qui semblent pour l’instant en stand-by, un texte qui rassemble les idées présentées. Il est désormais accessible sur Hal, et en voici le résumé.

Michel Ecochard sur l’autre rive de la Méditerranée : Martigues au miroir de Beyrouth et Damas

Résumé : Entre 1962 et 1973, l’architecte et urbaniste Michel Ecochard intervient à Martigues qui connait une rapide urbanisation. Ces réalisations sont représentatives d’un urbanisme d’Etat. Cet urbaniste a alors effectué l’essentiel de son parcours professionnel dans des pays du Tiers Monde. Dans la décennie 1960, il effectue entre autres plusieurs missions au Liban puis en Syrie. Cette communication, présenté lors des Mardi du patrimoine de la ville de Martigues, se demande en quoi ce parcours nourrit sa réflexion d’urbaniste en France et en particulier à Martigues. Le texte est basé sur l’analyse des archives concernant ses interventions au Liban et en Syrie, et non pas de celles qui ont trait aux projets martégaux. Ces éléments ne révèlent guère de connexions directes entre ces expériences parallèles. Toutefois, on peut dégager quelques analogies entre des contextes que par ailleurs tout sépare. Après un bref rappel des principales étapes de la carrière d’Ecochard, les interventions libanaises et syriennes seront examinées plus en détail. Je soulignerai ce qu’elles révèlent des conceptions urbanistiques d’Ecochard au-delà des particularités politiques et sociales des contextes proche-orientaux.

L’urbanisme de la région marseillaise : célébration, justification et perceptions habitantes (2)

Ce deuxième volet de la réflexion amorcée dans le billet précédent à partir de la journée martégale autour de Michel Ecochard prend ici pour matière l’exposition Marseille : de la ville à la métropole. Organisée à par l’AGAM (l’agence d’urbanisme de la Communauté urbaine), elle se donne pour objectif d’éclairer pour les visiteurs les logiques de développement d’une ville souvent perçue comme désorganisée, chaotique et inachevée. Il s’agit en particulier de faire œuvre de pédagogie pour comprendre les évolutions de la ville sur le temps long (le dernier demi-siècle). Point de célébration, ici, comme à propos d’Ecochard à Martigues. On serait bien en peine de déceler en effet un grand dessein que Marseille aurait suivi, tant les contraintes, les pressions et les revirements ont été forts. Au contraire, la question se pose plutôt de savoir s’il y a eu un pilote dans l’avion, et qui va prendre les commandes aujourd’hui. De ce point de vue, l’exposition peut se lire, notamment s’agissant des dix dernières années, comme une justification de la politique menée par le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, en partenariat « intelligent avec la Communauté urbaine… initiée depuis 2000 » comme il le dit lui-même dans l’introduction de la Revue culturelle de la Ville de Marseille qui fait office de catalogue. En ligne de mire de l’exposition, la métropole, telle que relancée par l’État cet été, est présentée comme l’avenir de Marseille. Si c’est là un grand dessein, et un changement majeur, comment est-il ici expliqué aux visiteurs? Continuer la lecture

L’urbanisme de la région marseillaise, entre célébration, justifications et perceptions habitantes(1)

Invité à Martigues pour une table-ronde des Mardis du Patrimoine consacré à l’œuvre de l’architecte et urbaniste Michel Ecochard dans cette ville, j’en ai aussi profité pour visiter  l’exposition de l’agence d’urbanisme de Marseille, l’AGAM, « Marseille : de la ville à la métropole« . Si l’on ajoute à cela les réflexions sur l’Imaginaire de Marseille, de Marcel Roncayolo, et sur l’actualité de Marseille Provence Capitale de la Culture 2013, c’est pour moi comme une sorte de retour aux sources, la région marseillaise ayant été non seulement mon berceau mais aussi mon premier objet d’étude… Cela m’a toujours placé dans une situation inconfortable, à voir des beautés ou des réussites là où les habitants ordinaires ressentaient plutôt gêne, inconfort ou insatisfaction quotidienne. Ces deux événements, justement, sous des formes évidemment différentes, m’ont interrogé par la tension qui s’y dévoile entre une mise en histoire plutôt auto-satisfaite de l’urbanisme régional et une vision bien plus critique qui émerge des discours et des pratiques des habitants. Ce premier billet traite de Martigues, et présente en miroir l’étonnante continuité d’un dessein urbanistique défini par Ecochard, porté par sa municipalité depuis cinquante ans, et les réactions de quelques habitants. Un second billet à venir rendra compte de ma visite à l’exposition « Marseille: de la ville à la métropole », consacrée à l’histoire de l’urbanisme de la région. Continuer la lecture

Michel Ecochard. L’homme, son œuvre à Martigues et autour du bassin méditerranéen

Je signale cette table ronde à Martigues, mardi 29 janvier 2013, autour de l’œuvre féconde de Michel Ecochard, dont l’itinéraire n’a cessé de tisser des liens entre les rives de la Méditerranée : Syrie, Liban, Maroc, Corse, Martigues…

avec Sophie BERTRAN DE BALANDA, Architecte de la Ville de Martigues, Jean ECOCHARD, Architecte urbaniste, fils de Michel Ecochard, Eric VERDEIL, Géographe, chargé de recherche au CNRS et d’enseignement des universités de Lyon, Rabat et Beyrouth. En présence de Marcel Roncayolo, historien et géographe

Mardi 12 février 2013, 18h30 – Salle des conférences – Hôtel de Ville (Cycle des Mardis du patrimoine de la ville de Martigues) Continuer la lecture