Archives par étiquette : électricité

Bilan quadriennal : quatre points forts

Comme beaucoup de chercheurs CNRS actuellement, je prépare mon bilan quadriennal (2007-2010). Je pense mettre en avant quatre points forts dont je livre ici une première esquisse.

Publication de Atlas du Liban.  Territoires et société (2007)

Atlas du Liban. Territoires et société, Presses de l'IFPO, Beyrouth, 2007

Atlas du Liban. Territoires et société, Presses de l'IFPO, Beyrouth, 2007

Cet ouvrage est le résultat du travail mené avec Ghaleb Faour du CNRS Liban et de Sébastien Velut, alors ENS-IRD, avec la collaboration de différents collègues dont principalement Walid Bakhos. Cette publication constitue l’achèvement d’un programme de longue durée, lancé en 1999 par Ghaleb Faour et Eric Huybrechts. Il a profondément bénéficié, de 2002 à 2004, de la collaboration avec l’IAURIF mais cette collaboration nous a obligé, en fait, à profondément transformé le projet de publication puisque l’IAURIF a établi et publié en 2005, dans le cadre du projet d’aménagement du territoire libanais, un premier atlas du Liban dont il nous a fallu nous démarquer. Cela a été fait notamment en introduisant des dimensions absentes de ce premier opus: géopolitique régionale et interne du Liban, approfondissement des mutations environnementales du Liban, introduction de la dimension confessionnelle. De surcroît, la guerre de juillet-aout 2006 nous a obligé à réaliser, dans l’urgence, un dernier chapitre de mise à jour réalisant un premier bilan compte des dommages subi par le Liban à cette occasion. Cet atlas constitue une introduction de niveau académique au Liban contemporain, tout en relevant le double défi de proposer une cartographie innovante, allant de l’échelle des villages à celle du monde, et de recourir à des sources statistiques variées, dont les apports sont soulignés sans sacrifier leur nécessaire critique.

L’ouvrage paru à l’automne 2007 a bénéficié d’un intérêt notable au Liban aussi bien qu’en France. 11 comptes-rendus lui ont été consacrés, dont 7 dans des revues spécialisées. J’ai eu l’occasion de le présenter lors de plusieurs conférences publiques et rencontres avec le public aussi bien en France qu’au Liban, en Syrie et en Jordanie. Compte tenu des difficultés de vente en France d’un ouvrage publié au Liban, les ventes semblent avoir été très satisfaisantes aux dires de l’IFPO. La diffusion scientifique est rendue plus facile grâce à une édition électronique en ligne gratuite (ou payante pour accéder à la version PDF) dans les collections de l’IFPO en ligne.

A paraître : Beyrouth et ses urbanistes: une ville en plans

Elevation d'un projet de rénovation pour le quartier de Ghalghoul, P. el-Khoury et A. Salam, archs. (cliché E.Verdeil, 1999, coll. part.)

Elevation d'un projet de rénovation pour le quartier de Ghalghoul, P. el-Khoury et A. Salam, archs. (cliché E.Verdeil, 1999, coll. part.)

Réticent à accepter de toucher à la cohérence de ma thèse, j’ai longtemps hésité à la remanier en un livre de format acceptable par un éditeur. Les pressions amicales de collègues et surtout la guerre de 2006 au Liban m’ont conduit à changer d’avis. En effet, une nouvelle reconstruction touche Beyrouth. Mes analyses de la situation dans les années 1990 se transforment en faits historiques, qui prennent avec la nouvelle reconstruction une signification autre qui mériterait d’être analysée. En revanche, l’histoire des politiques urbaines au Liban de l’Indépendance à la guerre civile s’évanouit de la mémoire des acteurs de l’urbanisme libanais tandis que ses témoins directs disparaissent petit à petit (par ex. Joseph Naggear), alors qu’elle continue à mon sens de déterminer de manière souterraine l’aménagement de la ville. J’ai donc décidé de remanier les éléments relatifs à cette période dans un ouvrage. Après que des éditeurs commerciaux ont hésité à l’accepter avant de le considérer comme trop spécialisé, j’ai estimé que les Presses de l’IFPO constituaient, comme pour l’Atlas, un éditeur totalement légitime bien que « non-commercial ». Cet éditeur permet en effet de toucher directement et efficacement le public libanais, tandis que sa politique d’édition électronique assurera une bonne diffusion internationale du livre (le tout, bien sûr, sans droits d’auteur).

Elargissement thématique et géographique de mes recherches: services urbains, électricité, Jordanie, Tunisie

Réparation sur un cable électrique à Amman (E.Verdeil, 2008)

Réparation sur un cable électrique à Amman (E.Verdeil, 2008)

En lien avec les thèmes de recherche développés dans le laboratoire Environnement Ville Société et en particulier avec l’axe Action/territorialisation, je me suis attaché à un nouvel objet, les politiques de réforme de l’électricité dans les pays du Moyen-Orient, en explorant notamment les enjeux liés à leur territorialisation. Cela m’a conduit à explorer la question électrique dans une double perspective: en tant que service urbain en réseau d’une part, et dans la perspective des enjeux de la transition énergétique dans les pays émergents et en développement d’autre part. L’approche de ce nouveau thème a été pour moi l’occasion, en participant à diverses actions de recherche, d’élargir mes terrains d’investigation. En plus du Liban que j’ai analysé sous cet angle, j’ai effectué plusieurs séjours en Jordanie pour commencer à creuser cette question. D’autre part, une coopération de recherche réalisée avec Ali Bennasr de l’Université de Sfax sur la thématique des services urbains en réseau, avec une première application à la question de l’eau potable, va évoluer vers une recherche sur les politiques d’efficacité énergétique et les villes en Tunisie. En prime, j’ai fait aussi un petit détour par l’Allemagne. Des recherches de financement sont en cours pour développer ces travaux, dont quatre publications apportent les premiers résultats.

Bennasr Ali et Verdeil Éric, 2009, « Gestion publique de l’eau potable, développement urbain durable et Majel-s (citernes d’eau pour l’eau de pluie) à Sfax en Tunisie », Flux, vol. , n° 76-77, p. 38-50. En ligne.

Verdeil Eric, 2009, « Electricité et territoires : un regard sur la crise libanaise », Revue Tiers Monde, vol. 198, p. 421-436. En ligne.

Verdeil Eric, 2008, « Géopolitiques de l’électricité au Machrek », Maghreb Machrek, 195, pp.106-128. En ligne.

Verdeil Eric, Féré Cécile et Scherrer Franck, 2009, « De la rétroaction entre différenciation territoriale et modèle universel des services urbains en réseau : les enseignements du cas libanais », Flux, vol. 75. En ligne.


bloc-geocarrefourImplication dans l’édition électronique en SHS

L’édition des SHS constitue le dernier point fort de mes activités de ces quatre dernières années. Depuis 2005, je participe au comité de rédaction de Géocarrefour et depuis 2007, j’en suis l’un des co-directeurs avec Christian Montès et Anne Honegger. Dans ces fonctions, outre le suivi des numéros, ma principale contribution a été le pilotage de la rétro-numérisation de la revue sur Persée (80 ans d’archives, depuis le Bulletin de géographie rhodanienne à Géocarrefour, en passant par la Revue de géographie de Lyon), puis la mise en ligne sur Revues.org et la diffusion payante de la revue sur Cairn. La revue reste fidèle au papier mais propose désormais des inédits, principalement des comptes rendus d’ouvrages qui sont publiés sur papier ultérieurement. Cette plongée dans l’édition électronique m’a conduit à suivre de plus près les débats liés à ce grand tournant que connaissent les SHS, y compris la polémique sur l’évaluation des revues par l’AERES (et ) et celle, distincte mais liée, sur les publiants. Dans cette perspective, j’ai participé à l’Université d’été de l’édition électronique organisée par le CLEO. L’ouverture de mon carnet de recherche Rumor s’inscrit en droite ligne de cette évolution, de même que mon investissement dans des enseignements sur cette thématique dans l’année universitaire 2009-2010. Dans le même esprit de saisir les bénéfices de cette mutation technologique et intellectuelle, j’ai modifié mes méthodes de travail et surtout de collecte d’information, notamment en utilisant le logiciel Zotero pour mes compilations de presse et ma documentation internet et la gestion de mes références bibliographiques.