Nouveaux horizons

2015-09-29 14.55.49A compter d’aujourd’hui, je suis rattaché au LATTS, Laboratoire Techniques Territoires Sociétés, à l’Ecole des Ponts et Chaussées à Marne-la-Vallée, dans la Cité Descartes que j’ai fréquentée il y a une vingtaine d’années, lors de mes études à l’Institut français d’urbanisme, lequel est aujourd’hui intégré dans l’Ecole d’urbanisme de Paris, qui se situe dans le même bâtiment montré ici en photo, exactement au bout de mon couloir. Presqu’un retour aux sources donc, même si tout a changé.

Les douze ans passés à Lyon au sein d’Environnement Ville Société restent un excellent souvenir. Les conversations et les collaborations nouées là bas se poursuivent. Et très prochainement (sous réserve de l’approbation du jury) j’aurai le plaisir d’y soutenir mon habilitation à diriger des recherches, qui d’une certaine manière clôt un cycle. Cela aura lieu le 23 novembre, Salle Caillemer (locaux de l’Université Jean Moulin Lyon 3). Le titre donné au mémoire de synthèse est Ecologie politique des énergies urbaines. Villes sud-méditerranéennes en tension.

Les habitués de ce carnet reconnaîtront derrière ce titre des thématiques fréquemment abordées ici. Je posterai d’ailleurs sans doute prochainement quelques extraits, de même que mon dernier billet sur l’observatoire urbain de Beyrouth est tiré de mon volume de Parcours. Pour l’instant, je n’ai pas vraiment prévu de modifier mon usage de ce carnet, même si vous aurez peut être remarqué que j’ai peu écrit cette année. Impossible de concilier une écriture au long cours comme celle de l’HDR (qui elle même est déjà largement un remix de choses déjà écrites) et des billets en parallèle, à quelques éphémérides près. On verra ce qu’il en est. Pour commencer, plusieurs ouvrages qui m’ont été adressés et que je commence seulement à avoir le temps de lire, feront l’objet de petits comptes-rendus. Et à signaler, la traduction sur Métropolitiques d’un compte-rendu sur les métropoles XXL paru en 2012.CGS_Electricity_Waste_01OCT15_thumb

En attendant, je pars au Koweit avec mon collègue Taoufik Souami, également au LATTS, pour participer au GreenDay organisé par l’Institut français sur place pour préparer la COP 21. J’y rencontrerai plusieurs chercheurs pour envisager des partenariats. J’en profiterai, le 7 octobre, pour donner une conférence From Electricity to Waste : Infrastructure Crisis and Urban Protest in Lebanon à l’American University of Kuwait, à l’invitation de Farah al-Nakib.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *