Suspended Architecture in Lebanon : la foire de Tripoli

foire-tripoli

Suspended Spaces est un collectif international d’artistes, plasticiens, vidéastes, chercheurs… dont l’objectif est « de développer une recherche
artistique et théorique sur les héritages contemporains de la modernité à partir de sites spécifiques. ». Après des travaux qui ont porté sur Famagouste, des villes françaises, puis Beyrouth, ils organisent un symposium qui portera sur le site de la Foire internationale d’Oscar Niemeyer à Tripoli au Liban.  « Ce site est envisagé comme un espace qui ne parle plus une langue fonctionnelle mais résiste sourdement, un suspended
space. Il nous intéresse par sa présence même, l’insistance de sa structure à se maintenir debout, et à lutter passivement contre l’effacement en
restant énigmatique dans son « être-là » tout en reposant sans cesse une question à l’Histoire. Objet de désir abandonné à un destin trop complexe, ce lieu a une force muette qui poussera à la modestie, à l’interrogation, au suspens du jugement. Le travail commencera là. »

Ce symposium aura lieu à Beyrouth (Galerie Ashkal Alwan / Beirut Art Center / Mansion – Zarif) et sur place à Tripoli, du 18 au 21 avril 2013.

Le programme est téléchargeable ici et plus d’informations sur le travail du groupe sont disponibles sur leur site Suspended Spaces.

Voici quelques liens vers des ressources en ligne relatives à la Foire et à son environnement social, économique et urbain.

Tout d’abord un article de Jad Tabet sur la Foire de Tripoli dans le précédent opus Suspended Spaces #2 :

  • Tabet J., 2012, Le projet d’Oscar Niemeyer, in Suspended spaces#2 – une expérience collective, Paris, Editions BlackJack, p. 22‑27. En ligne 

Un article de Mousbah Rajab qui replace le projet dans l’histoire des projets urbains de Tripoli :

  • Rajab M., 2006, Les grands projets de Tripoli. Systèmes de décisions et besoins de réappropriation., in Conquérir la ville. Réappropriation urbaine : Acteurs, mécanismes, enjeux, Conquérir la ville. Réappropriation urbaine : Acteurs, mécanismes, enjeux, p. 5‑20. En ligne.

Un texte fondamental de Charbel Nahas pour comprendre les déséquilibres socio-économiques de Tripoli et une prospective sur le rôle possible que la foire pourrait jouer dans ce cadre :

  • Nahas C., 2007, La Foire internationale et Tripoli, quel avenir ?, in Conférence à la Fondation Safadi, centenaire d’Oscar Niemeyer, Tripoli, En ligne (PDF)
Article de Bruno Dewailly analysant la genèse de l’environnement urbain immédiat de la foire, la fameuse extension sud-ouest de la ville connue sous le nom de dam wa farez (le remembrement):

  • Dewailly B., 2001, La municipalité de Tripoli : entre pouvoirs locaux et services de l’État, Les Cahiers du CERMOC, 2001, n°24, p. 295‑318. En ligne.

Voici aussi quelques liens vers des billets sur Tripoli sur ce blog.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *