Villes du Golfe et de la péninsule arabique : parution et appel à contributions

L’atlas des pays du Golfe, de Brigitte Dumortier et Philippe Cadène, a un contenu logiquement très urbain. C’est apparemment une nouvelle collection des Presses Université Paris-Sorbonne, avec à venir un prochain Atlas du Proche-Orient.

Les pays du Golfe, appelé Persique dans la terminologie européenne et revendiqué comme Arabe par sept pays riverains de l’autre rive (Irak, Koweït, Arabie Saoudite, Qatar, Bahreïn, Émirats arabes unis, sultanat d’Oman) face à l’Iran, détiennent plus de la moitié des réserves de brut de la planète et leurs réserves en gaz sont immenses. Ils se trouvent donc au cœur des enjeux énergétiques et stratégiques mondiaux, mais leur poids s’explique aussi désormais par des politiques de développement visant à passer d’économies de rente à des économies productives. Le pétrole et les stratégies post-pétrolières ont induit des mutations rapides dont l’afflux d’une main-d’œuvre étrangère, originaire du monde arabe et plus encore d’Asie, et une croissance urbaine spectaculaire, essentiellement littorale.

Palliant la rareté des travaux sur cette région, le présent atlas contient plus de 150 cartes et graphiques originaux élaborés à partir de données récentes et d’enquêtes des auteurs, spécialistes de cette partie du monde. Il synthétise, d’une part, les grandes caractéristiques des pays du Golfe ; d’autre part, il analyse les spécificités de chaque État, de chaque province, de chaque ville. Des textes concis complètent les documents, rappelant les héritages du passé, permettant d’appréhender les changements en cours et envisageant les perspectives d’avenir. L’ouvrage montre en quoi ces espaces entre mer et désert sont à la fois des interfaces d’échanges et des zones de tensions. L’objectif est de présenter, dans leur complexité, leur puissance et leur fragilité, ces territoires en construction, lieux de passage essentiels entre l’Europe et l’Asie.

Tous les détails sur ce qui semble un joli livre, à un prix très raisonnable (20€) : site des PUPS

En écho, signalons cet appel à contribution sur les villes de la Péninsule arabique, par Roman Stadnicki, Amélie Le Renard et Claire Beaugrand:

« Villes et urbanisation dans la péninsule Arabique contemporaine »: appel à contributions pour un numéro spécial de Chroniques arabiques (ex – Chroniques yéménites) (http://cy.revues.org/), coordonné par Claire Beaugrand (IFPO), Amélie Le Renard (CNRS), et Roman Stadnicki (CEDEJ). Ce numéro spécial des Chroniques arabiques (ex Chroniques yéménites) vise à saisir les villes de la péninsule arabique, particulièrement sous-étudiées, dans leur complexité, à partir d’études de cas fondées sur des enquêtes de terrain. Il mettra en lumière les processus d’urbanisation et les politiques urbaines, les pratiques sociales et les reconfigurations territoriales qu’elles dessinent. Les propositions d’articles pourront relever de la géographie, de l’urbanisme, de la sociologie, de la science politique, de l’anthropologie, de l’histoire contemporaine et éventuellement d’autres disciplines appartenant aux sciences humaines et sociales.


Une réflexion au sujet de « Villes du Golfe et de la péninsule arabique : parution et appel à contributions »

  1. Ping : Un Atlas du Proche-Orient arabe élégant et utile | Rumor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *