L’urbanisme des villes arabes sous le regard de Yasser Elsheshtawy

Yasser ElSheshtawy, professeur à l’Université des Emirats Arabes Unis, a publié à titre personnel ou collectif ces dernières années plusieurs livres marquants qui en font une figure montante des études urbaines dans le monde arabe. Pierre-Arnaud Barthel et moi en avons rendu compte dans Géocarrefour.

Il publie également une chronique des questions urbaines largement centrée sur les villes arabes – mais pas seulement – sur le site d’information basé à Dubai Alrroya.com.

Parmi les derniers sujets de ces chroniques, Beyrouth, Amman, Le Caire, Qatar et bien sûr Dubai, en quelque sorte son port d’attache. Dans ces textes, l’auteur distribue bons et mauvais points sur l’urbanisme officiel et quelques réalisations architecturales marquantes. Plus rarement, il questionne la manière dont cet urbanisme prend en compte les formes d’organisation informelles ou éphémères de ces sociétés urbaines.

On notera que curieusement, curieusement pour un universitaire originaire d’Egypte, il n’y a pas de prise de position ou d’analyse sur le soulèvement en cours dans ce pays. En revanche, on trouvera, daté du 15/2, un billet sur la place Tahrir et ses évolutions morphologico-fonctionnelles dans l’histoire. Y. Elsheshtawy souligne la permanence de son rôle politique de lieu de contestation.

J’en profite pour signaler la traduction en anglais de mon papier sur les révolutions dans les villes arabes, grâce à l’initiative de l’équipe de Métropolitiques que je remercie ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *